extraordinairement


extraordinairement

extraordinairement [ ɛkstraɔrdinɛrmɑ̃ ] adv.
XIVe; de extraordinaire
1Rare D'une manière contraire à l'ordinaire, à la coutume, à l'habitude. Dr. L'officier public désavoué sera poursuivi extraordinairement : il fera l'objet de poursuites disciplinaires.
2Par extraordinaire. « Si, extraordinairement, la monarchie disparaissait » (Romains).
3D'une manière étrange, bizarre. Elle est vêtue, coiffée extraordinairement.
4 Cour. D'une manière peu commune; au-delà de la mesure ordinaire. extrêmement, 2. fort, très. « Il se montre extraordinairement anxieux et désireux d'acquérir certaines qualités » (A. Gide). Des doigts « extraordinairement plats, larges et carrés du bout » (A. Gide). Il l'aime extraordinairement. beaucoup. (Laudatif) Il a chanté extraordinairement; (plus cour.) extraordinairement bien.
⊗ CONTR. Communément, ordinairement. Faiblement, peu.

extraordinairement adverbe Indique un très haut degré ; extrêmement : Être extraordinairement content.extraordinairement (synonymes) adverbe Indique un très haut degré ; extrêmement
Synonymes :
- bigrement (familier)
- diablement (familier)
- énormément
- étrangement
- extrêmement
- formidablement (familier)
Contraires :
- communément
- légèrement
- peu

extraordinairement
adv.
d1./d D'une façon extraordinaire.
d2./d Extrêmement.

⇒EXTRAORDINAIREMENT, adv.
A.— En dehors des dates régulières. La commission départementale se réunit au moins une fois par mois aux époques et pour le nombre de jours qu'elle détermine elle-même, sans préjudice du droit qui appartient à son président et au préfet de la convoquer extraordinairement (BACQUIAS, Conseil gén. et conseil arrondiss., 1934, p. 67).
B.— Synon. de très, extrêmement. Des particules extraordinairement ténues (POINCARÉ, Mécan. nouv., 1909, p. 3). Une œuvre extraordinairement châtiée (GIDE, Feuillets, 1921, p. 724).
[S'appliquant à un adv.] — Il dure un peu, flambe extraordinairement vite et fort et puis s'éteint (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 190).
[Accompagné d'une négation] Je ne m'amuse pas extraordinairement, ma chère Caro, et même, pour dire la vérité, je m'embête considérablement (FLAUB., Corresp., 1871, p. 251).
Prononc. et Orth. :[]. Cf. extra- et extraordinaire. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. :1313 (Comtesse Mahaut, 180, J. Richard d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 149). Dér. de extraordinaire, suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér. :482. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 174, b) 484; XXe s. : a) 706, b) 1 216.

extraordinairement [ɛkstʀaɔʀdinɛʀmɑ̃] adv.
ÉTYM. V. 1355; de extraordinaire.
1 Rare. D'une manière contraire à l'ordinaire, à la coutume, à l'habitude.
1 Ceux qui ont reçu extraordinairement, doivent espérer extraordinairement.
Pascal, Lettre à Mlle de Roannez, V.
Dr. Anciennt. || Procéder extraordinairement contre qqn, le poursuivre selon les règles de la procédure criminelle extraordinaire.Mod. || L'officier public désavoué (cit.) sera poursuivi extraordinairement, il fera l'objet de poursuites disciplinaires.
2 Par extraordinaire. || Si, extraordinairement, ceci arrivait… (→ Disparaître, cit. 21).
3 D'une manière étrange, bizarre. || Elle est vêtue, coiffée extraordinairement. || S'exprimer extraordinairement.
4 Cour. D'une manière peu commune; au-delà de la mesure ordinaire. Extrêmement, très. || Être extraordinairement anxieux (cit. 4), apte (cit. 7), assimilable (cit. 3). || Doigts extraordinairement plats (→ Baigner, cit. 5). || Il l'aime extraordinairement. Beaucoup; énormément, prodigieusement.
2 (…) ils avaient été interdits de trouver si extraordinairement tranquille un homme qui avait la mort devant les yeux (l'amiral de Coligny).
Michelet, Extraits historiques, p. 193.
Avec un comparatif :
3 Ils sont extraordinairement plus grands que nos arbres d'Europe. Nombre d'entre eux portent, au point d'épanouissement de leur ramure (…) d'énormes fougères (…)
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 715.
(Laudatif). || Il a chanté extraordinairement, et, plus cour., extraordinairement bien. || Elle joue extraordinairement bien dans ce film.
CONTR. Communément, ordinairement. — Faiblement, peu.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • extraordinairement — Extraordinairement. adv. D une façon extraordinaire. Il n estoit pas sur l estat, mais il a esté payé extraordinairement. Il signifie aussi, Extrémement. Il est extraordinairement puissant. extraordinairement riche, &c. On dit, Proceder… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • extraordinairement — Extraordinairement, sans garder l ordre accoustumé, ou les solennitez accoustumées, Extra ordinem …   Thresor de la langue françoyse

  • extraordinairement — (èk stror di nè reman ; plusieurs disent èk stra or di nê re man ; voy. extraordinaire) adv. 1°   D une façon extraordinaire, par extraordinaire. •   Ceux qui ont reçu extraordinairement, doivent espérer extraordinairement, PASC. dans COUSIN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXTRAORDINAIREMENT — adv. D une façon contraire à l usage, à la règle ordinaire, à l ordre accoutumé. Il n était pas sur l état, mais il a été payé extraordinairement. Les circonstances qui pourraient survenir extraordinairement. Cette acception est moins usitée que… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXTRAORDINAIREMENT — adv. D’une façon contraire à l’usage, à la règle ordinaire, à l’ordre accoutumé. Il n’était pas sur l’état, mais il a été payé extraordinairement. Les circonstances qui pourraient survenir extraordinairement. En termes d’ancienne Jurisprudence,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • étrangement — [ etrɑ̃ʒmɑ̃ ] adv. • XIIe; de étrange ♦ D une manière étrange. 1 ♦ Vx Extraordinairement, extrêmement. 2 ♦ Mod. D une manière étrange (2o), étonnante. ⇒ bizarrement, curieusement, drôlement. Il était étrangement habillé. Il nous a étrangement… …   Encyclopédie Universelle

  • extrêmement — [ ɛkstrɛmmɑ̃ ] adv. • 1549; de extrême 1 ♦ Adv. de quantité (modifiant un v.) Vx ⇒ beaucoup. « nous parlâmes extrêmement de vous » (Mme de Sévigné). 2 ♦ Adv. de manière (modifiant un adj. ou un adv.) Mod. D une manière extrême, à un très haut… …   Encyclopédie Universelle

  • fantastiquement — [ fɑ̃tastikmɑ̃ ] adv. • v. 1380; de fantastique 1 ♦ D une manière extraordinaire, qui semble hors du réel. « Le projecteur du navire éclaire fantastiquement le maquis » (A. Gide). 2 ♦ Cour. ⇒ extraordinairement, formidablement, remarquablement,… …   Encyclopédie Universelle

  • banqueroutier — banqueroutier, ière (ban ke rou tié, tiê r ; l r ne se lie jamais ; au pluriel l s se lie : les banqueroutiers et.... dites : les ban ke rou tié z et....) s. m. et f. Celui, celle qui a fait banqueroute. Banqueroutier simple. Banqueroutier… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE — La génétique est la science de l’hérédité, c’est à dire de la transmission de caractères «physiques» de l’ascendance à la descendance. Cette science, dont les lois fondamentales ont été trouvées par Mendel dans la seconde moitié du XIXe siècle,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.